Retour à l'accueil

Comparatif de quelques bulles

Comme je le disais, ayant du mal à me décider pour une bulle en particulier en me basant uniquement sur les impressions de TDMistes certes chevronnés mais tous différents (les goût, les couleurs, vous voyez de quoi je parle; mais aussi la taille du (de la) motard(e), la corpulence (en largeur, donc), la position de conduite...), je décidais de me faire ma propre idée. Donc : comparatif.
Mes critères sont sans appel : si je roule en TDM, c'est pour rouler, pas pour battre des records de vitesse, plutôt des records de distance. Alors l'indice de protection sera très important, comme pour ta crème solaire, ma chérie. Ensuite, ma TDM, je l'aime parce quelle est belle. Pas question de la défigurer. Va falloir que ça se marie bien, tout ça.

Pour information, je fais exactement 1m79, et si vous avez lu l'article sur les rallonges de rétros, vous savez déjà que mes épaules débordent un peu de ce que Mr Yamaha a calculé comme largeur standard de pilote (mais bon, on peut pas leur en vouloir, hein, les japonais, à part les sumos, ne portent que des tee-shirts taille S).

Ayant un peu de budget d'avance, mon choix s'est porté sur les bulles les plus usités sur cette bécane :
Si avec ça je n'arrivais pas à me faire une idée, ce serait malheureux.


Pour bien poser le problème, voyons déjà à quoi ressemble la bulle d'origine :

On constate tout de suite le manque d'amplitude du bidule. 29 cm de la vis centrale au haut de la bulle, ça ne dépasse par beaucoup de la tête de fourche, c'est sûr.
Et effectivement, dès 70 km/h, on en prend plein la tronche. le vent est dévié, certes, mais en plein dans le casque et même un peu sur le haut du corps. Aucune protection contre les turbulences (des véhicules qu'on suit ou des camions qu'on croise, je ne vous fais pas de dessin), et à partir de 120, j'ai l'impression de me retrouver sur ma vieille et regrettée XJ, à m'accrocher au guidon avec les bras qui s'allongent (ben oui, je viens de vous dire que je présentais une surface non négligeable de prise au vent. C'est pas pour rire).

Pour résumer, voilà donc l'esthétique d'origine, avec une efficacité à chier :

Note d'efficacité : 5/20
Note d'esthétisme : 10/20
Note générale : 7,5/20
Passons donc au premier essai : l'Ermax +10.
+10 pour 10cm de plus que l'origine, évidemment. On peut même dire +11, puisqu'elle accuse 40 cm au garot contre 29 pour la bulle d'origine.

C'est quand même déjà mieux, au niveau esthétique au moins, elle est raccord avec les rétros, c'est déjà ça.
Le problème, c'est que c'est tout... Enfin presque.
L'air est dévié un peu plus haut, mais pas assez. Si vous regardez l'aérodynamisme (la vache, qu'est-ce que je parle bien), lorsque l'air suit la forme de la bulle, il attrape le haut du casque, ce qui fait que, si on est un peu plus protégé au niveau torse, ça n'empêche pas les turbulences de vous balancer la tête dans tous les sens. Et avoir un cou de taureau parce que ma bulle est mal dessinée, merci bien.
Comme je l'ai dit en préambule, j'aurais dû essayer la +15. Avec 5cm de plus, le problème du casque aurait peut-être été résolu, au détriment de l'esthétique (d'après les photos vues dans le catalogue Ermax, je n'en ai pas trouvé d'autres). Je dis peut-être, parce que la forme de la +15 est dans la ligne de la +10 avec les 5cm supplémentaires un peu plus relevés, mais je ne sais pas si c'est efficace. Mais je suppute, en l'occurence, n'ayant pas vérifié en situation (Nom de dieu c'est pourtant vrai que ça déchire sa race des phrases pareils).
Ceci dit, il y a un autre problème que la +15 aurait sans doute eu en commun avec sa petite soeur : si le torse est protégé, les épaules, elles, sont mises à contribution...
Il est probable que ça vienne de la forme de la bulle, mais l'air "rentre" vers l'intérieur de chaque côté, et vient vous taper dans les épaules, ce qui est plutôt désagréable.

Prix moyen : 139¤ sans profilé (quand même !)
Note d'efficacité : 10/20
Note d'esthétisme : 12/20
Note générale : 11/20
Déçu par ce premier essai, je tape dans le haut de gamme : la Secdem Haute protection.
Bizarrement, elle n'est pas beaucoup plus haute que l'Ermax, puisqu'elle fait 42.5cm, mais elle parait en faire le double.

Là, visiblement, on change de registre. La forme est nettement plus étudiée, on s'attend à de l'efficace : et on a raison. Notez comme elle est beaucoup plus droite que l'Ermax, d'où l'impression de hauteur. On y perd sans doute légèrement en vitesse de pointe (bien que cet aspect de la chose n'ait pas fait partie de mes tests) mais franchement on s'en fout, parce que la protection est optimale : pas un pet de vent ne passe le barrage. On était dans un fauteuil, nous voilà dans un salon, bien au chaud. C'est sans aucun doute la mieux étudiée et la mieux dessinée. Même les épaules sont au calme, malgrès la forme des côtés qui m'a fait craindre le pire un moment.
Tout irait bien si je n'étais pas aussi chiant. Mon problème ? Je la trouve moche. C'est personnel, certes, une question de goût, mais rien à faire, elle ne me plait pas, trop haute, trop ronde, j'ai l'impression d'avoir échangé la TDM pour un T-Max. Beuaaaaark.

Prix moyen : 99¤ sans profilé.
Note d'efficacité : 18/20
Note d'esthétisme : 12/20
Note générale : 15/20
Terminons-en avec la Secdem Double Courbure.
Ici, j'ai osé une folie. Vous avez pu remarquer que je n'aimais pas le bleu, j'ai donc tenté une bulle en couleur. L'angoisse jusqu'à ce que je la reçoive et que je la monte : mais non, tout va bien, le bleu est différent de celui de la moto et c'est très bien comme ça, ça se marie parfaitement. Je trouve. Non ?
On voit ici qu'elle est plus courte que la précédente, elle fait effectivement 34 cm.

Pourtant, encore une fois, l'Ermax semble plus petite malgrès ses 40 cm. La Secdem est, comme sa cousine ci-dessus, beaucoup plus droite, et figurez-vous que c'est une bonne idée : la protection est en conséquence. Evidemment la HP est imbattable là-dessus, mais la DC s'en sort très bien avec seulement quelques claques en croisant des camions si le vent n'est pas dans le bon sens, mais un confort certain en dehors de ça. Pas de fatigue, ni de buste, ni d'épaules, ni de tête, alouette.
A l'oeil, outre la couleur que décidement j'aime bien, elle est parfaitement en phase avec les rétros et les lignes de la moto.
Dernière chose : elle est nettement plus rigide que les deux précédentes. C'est peut-être pour ça qu'elle génère moins de remous (et inversement, peut-être pour ça que l'Ermax toute molle en génère beaucoup...).
C'est sans aucun doute le meilleur compromis efficacité/esthétique en ce qui me concerne, et de toute façon c'est moi qui écrit alors je voudrais bien voir qu'on me contredise. Finalement, c'est mon choix : la DC est restée montée sur la brèle.

Prix moyen : 103¤ sans profilé.
Note d'efficacité : 17/20
Note d'esthétisme : 17/20
Note générale : 17/20
Conclusion
Que dire de plus ? Tout est là. J'espère que ça pourra aider des personnes de goût (puisqu'elles auront choisi la TDM).

Tchô les motards.